Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Orne

Photographie de la dernière activité

RESTITUTION DU VOYAGE D'ETUDE du 13 mars 2017 des ELEVES de 3ème du COLLEGE SEVIGNE de FLERS au MEMORIAL DE FALAISE des CIVILS dans la GUERRE (www.memorial-falaise.fr)
Le Voyage d'étude des classes de 3ème du Collège Sévigné de Flers (à l'initiative du Principal M. Jérôme Adam et de Madame Danièle ALLEAU (professeur) au "Mémorial de Falaise des civils dans la guerre" le 14 mars 2017 le groupe était accompagné de Madame Anna Gerbet Présidente du Comité et de Madame Annette Lajon (SMLH61, Comité de Flers) voyage parrainé par la SMLH61 et l'Association Maginot (remise des chèques le 10 mars au Collège Sévigné en présence de M. Michel Lambert)

Restitution de Mathilde ALLIX, 3ème C, (Professeur Madame Danièle ALLEAU) PRIX de la SMLH 61, devant Rémi CHEVALLIER et Lilian FOUQUET

1 - Ce que j'ai appris :
En France, après l'armistice, deux zones sont crées : la zone occupée au nord et la zone libre au sud. Le maréchal Pétain est au pouvoir, c'est le chef de l'État Français, il a donc tous les pouvoirs et met en place des actions de propagande envers la jeunesse. En zone occupée ce sont donc les allemands qui ont le contrôle, l'insigne d'Hitler est affiché un peu partout dans les rues, et les noms des bars, restaurants les cinémas sont allemands. Les films sont contrôlés par la censure allemande en zone nord et pétainiste en zone sud. Les films anglais et américains sont interdits. Des offices de placement étaient mis en place afin de recruter des volontaires français pour aller travailler en Allemagne. Pendant l'occupation la vie des civils est très dure avec des pénuries de nourriture, de carburant, de charbon. Les lois antisémites sont mises en place : les juifs sont contraints de porter l'étoile afin qu'on les reconnaisse, leurs biens sont confisqués et la plupart sont déportés en camp de concentration où presque tous mourront. Certains français sont des résistants qui s'opposent à Pétain et cherchent à se rendre en zone libre afin de préparer leur victoire et certains aident les familles juives à se cacher ou à fuir en zone libre ou vers des pays neutres. Les actes de résistance sont punis très sévèrement. Le 6 juin 1944 les alliés débaquent sur les plages normandes. C'est le début de la bataille de Normandie qui dura cent jours et fit 20000 morts parmi les civils. Après cela la reconstructiion du pays commença, notamment en Normandie, car la région a été ravagée par les combats de la Libération. En tout la seconde guerre mondiale a provoqué la mort de 350 000 civils français.
2 – Ce que j'ai ressenti
J'ai beaucoup aimé cette visite, elle ne m'a pas appris grand chose de nouveau mais en revanche elle m'a aidé à mieux ressentir l'horreur de cette guerre. Je me suis mise à la place de tous ces gens, du moins j'ai essayé de vivre sans cesse dans la peur, l'horreur la tristesse, la faim et la misère. J'ai beaucoup aimé parler avec les deux dames qui nous ont raconté leur histoire et leurs souvenirs. (L'une de ces deux accompagnantes de la SMLH61au bruit des bombardements des vidéos du musée se grattait comme jadis lors de l'explosion des bombes réelles de l'époque. L'évocation suffisait à reproduire son stress, anecdote rapportée dans d'autres relations d'élèves ndlr). Je pense que l'on ne peut pas se rendre compte de ce que cela fait sans l'avoir vécu mais la moindre des choses c'est d'essayer par respect pour les personnes qui ont vécu et subi toutes ces horreurs, car c'est aussi grâce à elles que l'histoire passe d'oreilles en oreilles et peut être aussi grâce à elles que nous sommes là aujourd'hui. La visite m'a beaucoup émue et j'espère que comme moi cela a aidé les gens à faire preuve d'empathie et les intéressera davantage à cette période très importante de l'histoire.
Mathilde ALLIX, SMLH61


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016